Category Archives: Autres

Introduction aux MBaaS : un backend sans effort

Lors des derniers CocoaHeads rennais, je suis intervenu pour présenter comment avoir un backend sans effort. Mon intervention aurait aussi pu s’appeler Comment avoir un serveur quand on ne sait faire que du mobile … Mais c’était un peu trop long ! Ci-dessus, la vidéo de l’intervention et, ci-dessous, le pitch:

J’ai une idée d’application révolutionnaire: fun, innovante et utile. Allez, je me lance ! Très vite, je me rends compte qu’il y a une grosse problématique backend; il faut « développer un serveur ». Avec tout ce que ça implique: hébergement, scalabilité, stockage, sécurité, push, envoi de mail, authentification, exposition des API, services sociaux … Devant la quantité de travail à abattre avant d’atteindre un résultat, j’abandonne…

Cette histoire, beaucoup l’ont déjà vécue, et c’est frustrant ! Julien Quéré (@Onejjy – fondateur des CocoaHeads Rennes) nous explique que tout ça: c’est fini grâce aux MBaaS (Mobile Backend as a Service). L’objectif est simple: se concentrer sur le coeur de son idée révolutionnaire et laisser toutes ces choses, qui ont déjà été faites moult fois, à ceux qui savent les faire.
Julien Quéré nous présente le concept de ces MBaaS. La présentation est suivie d’une démonstration, en temps réel, de la puissance du concept. NB: ce concept ne se limite pas à l’environnement Cocoa. Ainsi, la présentation est valable pour toutes les plateformes. Mais la démonstration est faite sur iOS.

Vous trouverez le code de la démonstration sur Github et le fichier keynote sur Slideshare.

Pour chaque enfant qui nait dans le monde, 10 smartphones sont vendus

Chaque jour, 371 000 enfants naissent dans le monde. Dans le même laps de temps, ce ne sont pas moins de 3,6 millions de smartphones qui sont vendus (et/ou activités) dans le monde (fin 2012). Cette mise en perspective avec les naissances permet de se rendre compte que l’énorme importance que prend le mobile dans notre société (pour ceux qui en doutaient encore …).

Là où c’est encore plus intéressant, c’est que ce chiffre n’était que de 1,45 million en 2011 (à naissances constantes). On notera la progression d’Android (passé de 700 000 à 2,4 millions).

device-day2012

Source: Luke Wroblewski

Authentification SSH sans mot de passe

90% de mes connexions SSH se font toujours sur les cinq mêmes serveurs. Je passe mon temps à chercher le mot de passe qui va bien (avec la perte de temps que cela entraîne). Le truc, auquel je ne pense jamais, c’est que SSH permet une authentification par clef asymétrique. Le principe est simple : vous avez paire de clef publique / clef privée 1. Le serveur distant contient votre clef publique dans la liste des clefs autorisées…

La première étape consiste à générer une paire de bi-clé. Si vous en avez déjà une : sautez cette étape.

Attention : votre clef privée est très privée ! Elle est très précieuse et ne devrait pas être accessible à une autre personne que vous.

La seconde étape : il suffit d’ajouter votre clef publique à la liste des clefs autorisées sur le serveur SSH :

Tout ceci est soumis à la condition que votre serveur SSH accepte ce type d’authentification. Cela fonctionne aussi bien sous Linux que sous Mac OS X.

Voilà comment j’ai gagné de nombreuses minutes quotidiennes :).

Changement de cap …

Vous l’aurez remarqué, il ne se passe plus rien ici depuis quelques temps. Je n’ai pas arrêté de lire (bien au contraire), je vais toujours au cinémas (beaucoup moins malheureusement). C’est juste que je n’ai plus beaucoup de motivations à ça.

Tout a commencé début avril 2011 … J’étais un peu submergé entre de gros projets au travail et le lancement des CocoaHeads. Bref, pas le temps d’écrire … Une fois que j’ai eu de nouveau le temps, c’est la motivation qui n’était plus là.

Mais depuis quelques temps, l’envie d’écrire me reprends. Mais j’ai envie d’écrire tout autre chose ! Pour être clair, j’ai envie de parler de mon job: le développement d’applications mobiles (mais dans un contexte différent … j’y reviendrais plus tard).

L’idée n’est pas de faire des tutoriaux ou de présenter des choses généralistes. Non, je présenterais des idées, des concepts, des outils qui me sont utiles au quotidien. Le rythme de publication ne devrait pas être fréquent. Mais les contenus seront, je l’espère, très complets !

Je suis un peu désolé pour ceux qui avaient l’habitude de lire mes billets sur les bouquins ou films. J’ai longtemps hésité à les laisser en ligne, puis je me dis qu’ils pourraient tout à fait cohabiter dans une catégorie à part. Finalement, j’ai décidé de migrer tout ce qui n’est pas “professionnel” dans un blog archive sur archives.webd.fr. J’ai mis en place des redirections HTTP pour garder la pérennité des liens1. Les articles professionnels, quant à eux, restent ici.

Il y aura aussi, très certainement, des ajustements graphiques sur ce blog !

Bref, c’est reparti :).

CocoaHeads Rennais: la naissance d’un groupe de développeurs Cocoa à Rennes

Sur le bassin rennais, il y a beaucoup d’émulation autours des technologies de l’information. L’arrivée récente de la Cantine Numérique Rennais n’a fait qu’amplifier ce phénomène …

Il y a quelques temps, je me suis rendu compte que nous n’avions pas de CocoaHeads à Rennes … Si CocoaHeads ne vous dis rien: il s’agit simplement d’un groupe de développeurs passionnées (ou simplement enthousiastes) par les technologies Apple (Mac OS X et iOS). Ce groupe se réuni tous les mois afin d’échanger sur des sujets technologiques autour de ces technologies.

Le concept semble très bien marcher à Paris et à Bordeaux (sans compter les multiples entités à l’international) … Alors pourquoi pas à Rennes ?

Nous avons ici un potentiel assez grands de développeurs Objective-C / Cocoa / Cocoa Touch. Alors pourquoi pas nous rassembler, partager, échanger ? Ce serait l’occasion de monter en compétences … Mais pas seulement. CocoaHeads se veut aussi social ! L’occasion, après les présentations, de boire un verre, manger un morceau.

C’est donc certain: il faut lancer les CocoaHeads Rennais ! Mais pour se faire, il faut du monde, du soutien, des participants. Alors si:

  • Vous souhaitez aider en fournissant des locaux (j’ai déjà une piste à ce sujet) ?
  • Vous souhaitez intervenir en tant que présentateur ?
  • Vous souhaitez aider (de n’importe quelle façon que ce soit) ?
  • Vous souhaitez simplement manifester votre enthousiasme ?

Contactez moi: jjy.quere _ arobase _ gmail.com !

Je ne sais pas encore ou et quand la première session aura lieu. Mais plusieurs choses sont certaines:

  • Ce sera gratuit (c’est un principe de base).
  • Ce sera ouvert à tous (du débutants à l’expert).
  • Ce sera convivial.
  • Ce sera intéressant.
  • Ce sera l’occasion de faire naitre une communauté Cocoa Rennaise (voir bretonne).

Alors à très bientôt aux CocoaHeads Rennais !

PS: un espace plus adapté que ce blog verra bientôt le jour pour parler des CocoaHeads Rennais :)

Pourquoi je n’utiliserais pas Google DNS

La semaine dernière, Google annonçait officiellement l’ouverture au public de son nouveau service: Google Public DNS. Il s’agit de proposer à tout internaute un service DNS qui se veut offrir une bien meilleure expérience du net à tout les utilisateurs…

DNS, c’est quoi ?

DNS (pour Domain Name System). Il s’agit du système qui traduit les noms de domaines (webd.fr par exemple) en adresses IP (94.23.202.54 pour webd). En effet, les machines ne communiquent que par des adresses IP.

A moins d’être autiste, il est beaucoup plus simple de retenir des adresses textuelles. En fait, il faut voir DNS comme un annuaire du net. Il met en correspondance des noms de site avec des adresses IP. Là où un annuaire téléphonique met en relation des noms de personnes avec des numéros de téléphone.

Ce service DNS est totalement transparent pour les internautes car cela fait partie des services de base lors de la connexion à tout réseau (que ce soit le réseau de son FAI ou un réseau d’entreprise). Et voilà maintenant que Google lance son propre DNS publique et voudrait faire passer tout le Web par ce service.

Continue reading

Oui, Windows est obligatoire à SUPINFO

Il est rare (en fait c’est la première fois) que je parle de SUPINFO (école où je m’apprête a faire ma seconde année de Master) sur ces pages. Pourquoi commencer aujourd’hui ? Tout simplement parce qu’une rumeur enfle en ce moment au sujet de l’école. Le principal canal de diffusion: Twitter.

L’idée de la rumeur est assez simple (simpliste ?): SUPINFO serait «macqué» avec Microsoft et obligerait tout ses étudiants à utiliser Windows sur leurs ordinateurs personnels. De là, on imagine rapidement le processus d’embrigadement visant à éloigner les étudiants du monde du logiciel libre (les élèves ingénieur d’aujourd’hui sont les décideurs de demain).
Continue reading

Décompresser des archives dans des dossiers multiples sous MacOS

J’avais fait pas mal de billets sur ce blog concernant un script de décompression d’archives multiples en rar sous Linux (le dernier ici). L’idée est de porter la processus sur Mac OS. Premier problème: il n’y a pas de commande rar (ni même unrar) par défaut (même avec UnrarX).

Pour corriger cela, il suffit de se rendre sur le site de rarlab et de télécharger la version MacOS X de rar. Une fois le téléchargement décompressé, il suffit de déplacer les exécutables qui vont bien dans /usr/bin. Pour ce faire:

Pour finir, il suffit d’utiliser le script habituellement utilisé sur Linux et c’est bon … Vous le trouverez par là.

Le retour du canard sous Mac OS X

Il y a quelques temps maintenant, j’ai fais l’acquisition d’un Mac (même si j’ai un Mac professionnel depuis pas mal de temps). Et bizarrement l’une des choses inutiles mais indispensables que j’attendais, c’était le fameux son de canard en guise d’alerte. Concrètement, on a le droit à un « coin » à chaque alerte de l’OS.

Après avoir cherché quelque peu, je m’aperçois avec effroi que ce son n’est tout simplement pas présent sous Léopard. En poussant un peu mes recherches, je me rends compte que c’est le cas depuis Mac OS X 10.0 (comme quoi ma précédente expérience Mac OS non-pro remontait à loin !).

Après quelques recherches (non, je n’abandonne pas, même pour de telles futilités), j’ai trouvé comment combler ce manque. Il suffit de télécharger l’archive ci-jointe (qui contient les sons système depuis System 6 jusqu’à Mac OS 9). Ensuite, il faut mettre les fichiers .aiff dans /Bibliothèque/Sounds/. Si le dossier Sounds n’existe pas, créez le.

image-5

Après avoir redémarré votre machine, rendez vous dans les Préférences systèmes puis Sons puis Effets sonores. Vous pourrez maintenant choisir le son qui vous plait. Ici, c’est bien évidement le canard !

image-6

Supprimer les services VMWare au démarrage

Avez-vous déjà regardé un peu comment fonctionnait VMWare ? Ce n’est pas une simple application banale. Lors de son installation, elle opère des changements assez profonds dans le système hôte. Les plus connues sont l’ajout de nouvelles interfaces réseau et surtout de nouveau services !

Il peut paraitre un peu trop contraignant d’avoir plusieurs services qui tournent constamment (9 mesurés sur un VMWare Workstation 6.5 sous Ubuntu[1] sans que VMWare soit « lancé »). Sans compter que dans certaines configurations réseau, les interfaces vmnet* (et leurs DHCP) peuvent poser problème.

Voilà pourquoi il peut être intéressant de désactiver le lancement automatique des services au démarrage de Linux. Le souci, c’est que si on procède ainsi, on ne peut plus lancer VMWare (puisque ses services ne tournent pas). Il est possible, cependant, de mettre en place un parade. La voici:
Continue reading